POUR UNE INDÉPENDANCE DU QUÉBEC FONDÉE  SUR UNE ALLIANCE D’ÉGAL À ÉGAL AVEC LES NATIONS AUTOCHTONES

POURQUOI CE GROUPE DE TRAVAIL?

Le groupe est convaincu que la question de l’indépendance du Québec est indissociable de nos rapports avec les nations autochtones. Le groupe doit donc étayer cette position et ainsi éclairer la voie menant à des ententes à venir entre nos nations. Pour ce faire, il faut entre autres :

  • Rétablir des relations avec les nations autochtones sur la base du principe d’égalité de Nations à Nation.
  • Re-découvrir les différentes alliances dans leurs aspects positifs et négatifs qui ont déjà été conclues entre les nations autochtones et québécoise, et ainsi mieux comprendre comment le passé peut nous aider à identifier les pistes d’un avenir commun.
  • Se mettre à l’écoute des perceptions, opinions et attentes des Autochtones face à l’indépendance du Québec, une option que les nations autochtones ne sont pas tenues d’adopter, puis chercher à les comprendre.

LE MANDAT DU GROUPE

Le groupe a été créé officiellement par le CA du OUI-Québec en février 2016, en vertu de

deux résolutions votées par l’AGA en 2014 puis en 2015.

Il a notamment pour mandat l’établissement de relations avec les nations autochtones, dans le cadre desquelles seront abordées diverses interprétations de l’histoire depuis le premier contact entre Autochtones et Européens, de même que l’exploration des attentes des nations autochtones quant à notre avenir commun dans un Québec indépendant.

Son mandat comprend aussi des activités visant à convaincre les Québécois.es en général, et les indépendantistes en particulier, de la nécessité morale, politique et stratégique d’une solide entente d’égal à égal avec les nations autochtones.

LES ACTIVITÉS

Les activités du groupe prennent surtout la forme de rencontres, formelles et informelles, avec des Autochtones de tous les courants idéologiques, simples citoyens, élus de conseils de bande aussi bien que porte-parole d’organisations traditionnalistes, conférenciers, artistes, etc. et d’ateliers, de conférences et de colloques axés sur la sensibilisation de la société québécoise à l’égard de la question autochtone. Une attention particulière sera accordée aux relations avec Femmes autochtones du Québec

 

Exemples d’activités prévues :

  • Projection du film L’Empreinte suivie d’une discussion avec un panel de personnes-ressources autochtones et autres.
  • Participation aux célébrations associées au 375e anniversaire de Montréal sous la forme d’une conférence sur la situation des Autochtones à Montréal en 1642.

LES PRINCIPES

Tel que stipulé dans les principes du groupe de travail Autochtones et indépendance énoncés ci-dessous, il est important de souligner que le groupe reconnaît le rôle joué par le Québec dans la violation et la négation des droits fondamentaux des Autochtones au Canada. Il reconnaît aussi que ces torts perdurent et constituent des obstacles majeurs à l’établissement de relations respectueuses et égalitaires entre nos nations respectives.

 

Principes  

  1. Égalité entre les nations autochtones et la nation québécoise.
  2. Reconnaissance des torts subis par les Autochtones, dont le génocide culturel, le colonialisme et le racisme.
  3. Négociation ouverte.
  4. Transparence dans les discussions
  5. Prise en compte de documents officiels québécois, fédéraux et internationaux, constitutifs de balises incontournables dans nos rapports de nation à nation.
  6. Reconnaissance des institutions que les nations autochtones se sont elles-mêmes données .

QUI SONT LES AUTOCHTONES DU QUÉBEC?

(Extrait du site du Secrétariat aux affaires autochtones du Québec)

Les 10 Premières nations et la nation inuite représentent environ 1 % de la population du Québec. Elles sont réparties dans 55 communautés autochtones. Les Inuits résident dans 14 villages nordiques; chacun est dirigé par un maire et un conseil qui assument des responsabilités similaires à celles des élus des municipalités du Québec. Pour leur part, les membres des Premières nations vivent généralement sur des réserves ou des établissements administrés par un conseil de bande composé d’un chef et de conseillers.

carte_premieres_nations

Les Amérindiens du Québec appartiennent à deux familles linguistiques et culturelles : algonquienne et iroquoïenne. Les Abénakis, les Algonquins-Anishnabe, les Attikameks, les Cris, les Malécites, les Micmacs, les Innus et les Naskapis sont de culture algonquienne et les Hurons-Wendats et les Mohawks, de culture iroquoïenne. Les Inuits, issus d’une vague de peuplement différente, forment un groupe ethnique distinct.

 

Coordonnées :

Si vous êtes indépendantiste, disposé-e à travailler en vue d’établir des discussions et des rapports d’égal à égal avec les nations autochtones, et prêt-e à vous investir dans cette mission, ou si vous souhaitez en discuter, communiquez avec nous à l’adresse suivante :

Autochtones.independance@gmail.com

Faire un don

Pour faire un don, veuillez consulter la boutique en ligne des OUI Québec.